Observatoire prospectif du commerce Accès ForcoNet

Les actualités du Forco

Semaine du Handicap :

Avec le Forco le 10 décembre 2013

Table ronde « retour d’expérience sur l’inclusion de handicapés psychiques issus d’Esat chez Castorama » .

Le Forco a organisé le 19 novembre dernier dans le cadre de la 17è Semaine du handicap, une table ronde réunissant les acteurs d’un dispositif innovant d’inclusion de handicapés psychiques issus d’Esat en milieu ordinaire de travail dans des magasins Castorama de la Région parisienne.

Cette expérience est menée dans 7 magasins Castorama, portée par l’organisme de formation Parenthèse et Savoirs, et financée par le Forco et Unifaf (OPCA de la branche sanitaire, sociale et médico-sociale à but non lucratif). Son objectif : inclure 12 usagers d’Esat (Etablissement et service d’aide par le travail) en situation de handicap psychique, en milieu ordinaire de travail en les préparant à l’obtention d’un titre V d’employé commercial en magasin.

Depuis avril 2013, ces 12 stagiaires alternent ainsi des temps de formation délivrés par Parenthèse et Savoirs (5 jours par mois), des temps de travail dans des enseignes Castorama (5 jours puis 7 jours consécutifs par mois) et des retours dans leur Esat d’origine (3 jours par mois). La formation a lieu pour tous au sein de l’Esat de La Montagne à Cormeilles-en-Parisis. Elle a fait l’objet d’un aménagement particulier afin que l’enseignement théorique soit adapté au handicap. Cette formation est donc plutôt centrée sur les gestes professionnels, ce qui leur permettra de travailler dans n’importe quel type de commerce. Deux blocs de compétences coexistent donc, validés en deux temps : la gestion des stocks et du rayon d’une part et la relation client d’autre part.

Parenthèse et Savoirs est à l’origine de cette initiative qui a pu voir le jour notamment grâce à la volonté du Forco. « Lorsque Pascal Billaud, Directeur de Parenthèse et Savoirs, nous a parlé de ce projet, nous avons naturellement souhaité participer au dispositif », a précisé Yves Georgelin en introduction de la table ronde. « C’est une belle aventure humaine et nous avons choisi d’en être l’un des facilitateurs. Nous sommes heureux de donner du sens à ce type d’initiatives qui ont lieu dans nos entreprises. L’expérience peut être reprise dans d’autres enseignes du Commerce. Nous l’encourageons car cela fait partie de l’action d’un OPCA, porteur de projets et qui agit dans l’intérêt général ».

Pascal Billaud a de son côté mis l’accent sur « le travail de partenariat entre deux financeurs, le Forco et Unifaf, les Esat, l’organisme de formation et Castorama. Chacun est dans son rôle pour faire avancer et faire vivre le projet : les Esat pour la sélection des candidats, la RRH de Castorama pour le choix des candidats, leur accueil et le suivi, Parenthèse et Savoirs pour le lien entre les Esat et l’entreprise ». « Le plus important est de créer des passerelles entre les Esat et le milieu ordinaire » a de son côté souligné Marc Deboutin, Directeur de l’Esat de la Montagne de Cormeilles-en-Parisis.

Les magasins Castorama ont œuvré de leur côté pour que les personnes accueillies le soit le mieux possible : « l’intégration est le point essentiel », a précisé Kim Tran, RRH de Castorama de Cormeilles-en-Parisis qui accueille 3 stagiaires. Il s’agit d’avoir du bon sens. Nous avons informé les équipes pour qu’elles soient prêtes à accueillir les stagiaires, les représentants du personnel et les tuteurs. Autre point essentiel : l’accompagnement. Nous faisons très régulièrement des points sur les missions de chacun, sur ce que l’on attend d’eux ». Les stagiaires sont encadrés par des tuteurs volontaires et des parrains choisis parmi les chefs de rayon les plus pédagogues et réceptifs ». Vincent Schneider, chef de secteur et tuteur dans le même magasin, a précisé que « le rôle du tuteur est d’accompagner la formation ; celui du parrain d’accompagner le candidat de l’acte de vente. L’important étant que le stagiaire ne soit jamais seul dans le magasin ».

Sylvain Paillette, chargé RSE chez Castorama, a souligné pour sa part que les tuteurs et parrains « ont reçu une formation générale au rôle de tuteur avec un volet sur le handicap psychique, l’objectif étant d’identifier ce que la personne est en capacité de faire. La formation porte également sur le principe de la redite : une fois une action expliquée, il faut voir comment le stagiaire l’a comprise et la répéter si besoin. Cela prend du temps mais chacun comprend à son rythme ».

Parenthèse et Savoirs assure de son côté un lien permanent : « nous rencontrons le tuteur et le responsable RH pour faire un point sur l’évolution du stagiaire. Nous voyons aussi les stagiaires seuls pour voir ce qu’ils font et comment se passe la relation avec le client pour voir si ce qu’il a appris en formation est bien mis en œuvre ».

La formation de ses 12 stagiaires prend fin en mai 2014.

A cette occasion, un film conçu et réalisé à l’initiative de l’OPCA a été diffusé aux participants, montrant les stagiaires en situation de formation et de travail.

  • Vous pouvez le visionner depuis ce lien