Insertion professionnelle

Le Forco signe la Charte FORMALTERNANCE avec les Missions locales Bretagne, Normandie et Pays de la Loire.

Avec le Forco le 29 janvier 2018

Favoriser l’émergence de nouvelles bonnes pratiques, sécurisant à la fois l’apprentissage du jeune et le projet de l’entreprise : telle est l’ambition de la Charte FORMALTERNANCE signée, le 25 janvier, entre le Forco, le Délégué ministériel aux missions locales et les Associations régionales des missions locales (ARML) de Bretagne, Normandie et Pays de la Loire.


Un an d’expérimentation

Dans ces trois régions, l’expérimentation va durer un an. Objectif : sécuriser le processus de recrutement et d’accompagnement des jeunes en alternance, en particulier en contrat de professionnalisation, afin de répondre aux enjeux de professionnalisation des bénéficiaires et de recrutement des entreprises.

Avant, pendant, après…

La démarche retenue consiste à sécuriser le parcours de formation du jeune en alternance avant, pendant et après le contrat de professionnalisation. Le processus s’articule ainsi autour de trois phases distinctes.

Dans la phase 1, en amont du contrat, il s’agit de collecter des informations sur les choix professionnels (réunions, visites d’entreprises…) et de préparer la prise de poste, via la POE pré-alternance notamment.

Détecter les difficultés

Au cours de la phase 2 (pendant le contrat), il s’agit d’aider le jeune à trouver ses repères professionnels, de détecter et gérer les éventuelles difficultés d’intégration et de prévoir, le cas échéant, un accompagnement social (hébergement, santé, mobilité).

Enfin, au cours de la phase 3 (après le contrat), il s’agit de faciliter la transition d’un emploi à un autre, de donner des perspectives professionnelles au jeune dont l’emploi n’est pas pérennisé à l’issue du contrat de professionnalisation.

Quatre indicateurs d’évaluation

Les signataires de la Charte FORMALTERNANCE se sont donnés un an pour tester ce dispositif. Et avant de décider de l’élargir à d’autres régions, ils ont convenu de procéder à une évaluation autour de 4 indicateurs :

  • nombre de jeunes recrutés en contrat de professionnalisation / nombre total de recrutements
  • taux de succès sur les recrutements réalisés (candidats recrutés/candidats rencontrés)
  • nombre de jeunes fidélisés (pérennisés) / nombre total de jeunes recrutés en contrat de professionnalisation
  • taux de rupture en début de contrat, à 3 et 6 mois des contrats de professionnalisation

 

En savoir +

> Forco - Delphine LIURETTE, Coordinatrice Alternance

dliurette@forco.org

 

le Forco est sur Twitter, retrouvez nos infos, nos actus et bien plus encore...

Suivez-nous sur Twitter